Aeon’s End : War Eternal

Bonjour mes délicieux amis et bienvenue chez le Dandy Meeple !

Ce Noël a été ludiquement riche pour moi, notamment grâce à la belle surprise de recevoir ce jeu de Deck Building coopératif dont j’ai tant entendu parler : Aeon’s End : War Eternal.

Il s’agit ici d’une extension au jeu Aeon’s End, mais également d’un « Stand Alone ». Comprenez donc que la boîte se suffit à elle même pour jouer. Le but étant d’incarner plusieurs combattants mystiques maîtrisant la magie des « brèches », une sorte de portails vers une dimension magique, afin d’anéantir une entité monstrueuse et ses sbires tentant de réduire à l’état de ruine votre ville : GraveHold.

Démarrant avec un un personnage doté d’un plateau de jeu, d’un pouvoir et d’une capacité unique, vous devrez, à l’aide de votre deck, puiser l’essence de différentes gemmes (l’Éther) afin de préparer vos sorts, acquérir de nouvelles gemmes, reliques et incantations plus puissantes.

En pratique ?

Le jeu est extrêmement facile à aborder tant dans son installation qu’au cours de la partie. Des cartes spécifiques dites « randomizer » représentent toutes les cartes dont les héros auront besoin au cours de la partie. Choisissez ou tirez au hasard 3 gemmes, 2 reliques et 4 sorts, Hop le tour est joué vous avez créé la réserve pour la partie.

Après avoir défaussé les cartes utilisées, lorsque notre pioche est vide, on retourne simplement la défausse qui devient une nouvelle pioche, sans la mélanger. C’est là que réside le génie de ce jeu : Vous pouvez prévoir l’ordre dans lequel vous tirerez vos cartes. Plus la partie avance, plus votre deck s’enrichit, jusqu’à tripler de volume. C’est alors que l’on se confronte à la difficulté d’avoir un deck trop plein : nos cartes maîtresses sont diluées dans la masse de celles de départ, aussi interviennent les capacités de certains sorts ou objets à purger notre deck.

Il faudra également faire le choix de « concentrer » la puissance de vos brèches jusqu’à pouvoir les ouvrir, ce qui octroie au combattant des bonus aux dégâts des sorts, ainsi que la capacité de stocker des sorts préparés pour les lancer au bon moment.

Enfin, gardez à l’esprit que ce jeu coopératif voit l’ordre des tours définis aléatoirement par un deck de carte spécifique. A 2 joueurs, chacun jouera 2 fois, idem pour le Némésis, mais ne connaissant jamais à l’avance l’ordre des tours, toute la stratégie mise en place au tour précédent peut s’effondrer par un ordre de tour désavantageux !

Le jeu réside donc dans un savant mélange entre l’accumulation de ressources clés, le positionnement de ces dernières dans la défausse, et la régulation des cartes de son deck. Ce faisant, il faudra résister aux assauts des monstres, à leurs attaques, leurs pouvoirs, en évitant de perdre les points de vie de notre ville ou de tous les héros, sonnant le glas de la défaite.

Le Matériel ?

Je me suis renseigné sur les différences entre Aeon’s End et AE : WE, la plus flagrante étant une refonte totale du style graphique et des composants du jeu. Aussi aujourd’hui, cette boîte propose des brèches et jetons en carton épais, des plateaux de jeux en carton fin à la belle finition mat, mais surtout des cartes à effet « gloss » très agréables à regarder comme à tenir en main. Les illustrations de Scott Hartman – Gong Studios sont variées mais tournent autour du thème récurrent des gemmes et cristaux . Plutôt colorées on reconnait et apprécie nos personnages canalisant les différents sorts sur les cartes de ce type. Cependant, le compteur de point de Vie de GraveHold est très sombre, ce qui rend les détails quasi inexistants, un petit bémol certes, mais qui surprend compte tenu de la qualité du reste du matériel. La boîte, enfin, prévue pour ranger intégralement le contenu de AE ainsi que de ses extensions, offre un petit plus aux fans de la saga qui auront fait l’acquisition de tout le contenu édité par Indie Boards & Cards.

Rangement

De nombreuses cartes bien triées grâce aux dividers

La Rejouabilité?

Vous l’aurez compris, elle semble bel et bien être au rendez vous ! Avec un lot de cartes important pour renouveler le « marché » des joueurs en cours de partie, le nombre de héros avec chacun leurs capacités uniques, vous pourrez varier vos parties pour faire face aux 4 rencontres des Némésis, ou initier sans lassitude vos amis à ces affrontements.

Je regrette, cependant, l’absence de diversité dans le deck d’attaque du monstre. En effet, ce dernier ne dispose que de peu de cartes auxquelles on finit par s’habituer, et cela ne semble pas être compensé par les quelques cartes spécifiques aux Némésis. A noter que les chanceux qui ont pu porter le projet Kickstarter de ce jeu, se voient gratifiés de nombreux héros, Némésis et cartes supplémentaires, ce qui rendra leur expérience encore plus riche.

En Conclusion ?

Aeon’s End : War Eternal m’a bluffé de par la qualité de son matériel et par sa mécanique simple à comprendre mais complexe à maîtriser. Après une défaite, on se jette dans une nouvelle partie afin de corriger le tir de nos erreurs (deck trop gros, ou au contraire trop petit), et il est agréable de noter que ce jeu peut se jouer vraiment rapidement une fois qu’on l’a pris en main !

N’étant pas familier des Deck Building, mais plutôt des Draft Games, j’ai pris grand plaisir à m’immerger dans les sombres profondeurs de GraveHold, en manipulant de magnifiques cartes et combattant à coup d’éclair, de novas et autres puissants pouvoirs un géant ver dévoreur de cités.

Je vous le recommande les yeux fermés, pour peu que vous soyez anglophile, car hélas ce jeu n’est pas édité en français. Cependant, un anglais moyen permet facilement de comprendre les règles et les pouvoirs.


Philibert
Achetez ce jeu sur http://www.philibertnet.com

9 commentaires sur “Aeon’s End : War Eternal

Ajouter un commentaire

  1. Hello,
    Pour info, la VF du jeu de base est prévu pour le 1er semestre 2018 par Matagot : http://www.matagot.com/fr/news/detail/aeon-s-end-en-fran-ais-1er-semestre-2018/62
    Sinon en ce qui concerne votre blog, j’aime tous les jeux que vous testez pour l’instant donc continuez comme ça!
    Par contre, ça serait pas mal de faire un post de présentation pour que l’on en sache un peu plus sur vous. Gros joueur ou joueur occasionnel? Quels type de jeu vous préférez? Depuis quand vous jouez? Quels sont vos coup de cœurs ludistique? Jouez vous plutôt seul ou en groupe?
    Bonne continuation!

    J’aime

    1. Bonjour Antriel95 et merci pr cette update ainsi que vous encouragements! Je vais créer une page pour présenter le Dandy Meeple prochainement !
      Bien ludiquement à vous!

      J’aime

  2. Simply wish to say your article iss as surprising.

    The clarity on your put up is simply ezcellent and that i could think you’re an expert on this subject.
    Well with yopur permission let me to seize your fesd to keep
    updated with drawing close post. Thank you a million and please cary on the enjoyable work.

    J’aime

  3. You’re so cool! I don’t think I’ve read anything like that before.
    So wonderful to discover someone with some original thoughts
    on this subjeft matter. Really.. maqny thanks
    for starting thyis up. This web site is one thing that’s needed on the web, someone
    with a bit oof originality!

    J’aime

  4. Chronique intéressante mais qui reste superficielle. On aurait apprécié plus de profondeur dans les apports du jeu au genre (il ne se résume pas à un ordre de tour aléatoire ou au fait de ne pas mélanger son deck, le génie va plus loin avec par exemple une exploitation poussée d’absolument toutes les mécaniques du jeu: ordre de tour, absence de mélange, marché fixe, brèches, types de cartes… Tout est poussé dans ses moindres retranchements.)
    Pour point de comparaison je mets le lien vers mes trois chroniques du jeu de base (oui, trois, il n’en mérite pas moins à mon sens):
    https://comboteurfou.wordpress.com/2016/07/18/aeons-end-quand-dominion-rencontre-sentinels-of-the-multiverse/
    https://comboteurfou.wordpress.com/2017/01/09/aeons-end-jeu-extension-et-promos-recus-20-parties-plus-tard-toujours-lamour-fou/
    https://comboteurfou.wordpress.com/2017/04/03/aeons-end-the-depths-et-the-nameless/
    Pour info je me consacre plus à l’analyse en profondeur qu’à la chronique gimmick et je n’ai pas peur de faire exploser les compteurs de mots. Il y aurait donc probablement du travail de mon côté aussi, mais je n’ai pas vocation à être populaire donc peu importe ^^

    Heureux en tout cas de voir que le jeu t’a plu.

    Attention cependant: les backers n’ont que très peu d’exclusifs et ta chronique laisse à penser qu’ils en ont beaucoup. La grande majorité des stretch-goals est disponible à l’achat sous les extensions The Nameless, The Outer Dark, et Buried Secrets. Il n’y a pas de personnage exclusif, pas de Némésis exclusives, seulement du matériel type séparateur et des cartes basiques de Némésis (plus les promos rééditées telles qu’international tabletop day). Ta chronique manque de clarté sur ce point.

    J’aime

    1. Bonjour et Merci pour ton retour délicieux Razoupaf. J’entends tes remarques d’amélioration et de précisions sur certains points.
      Pour la superficialité, il s’agit de mon tout premier article, et de ma première lancée dans le monde de la publication en ligne. Peux être constateras-tu une évolution dans le style et la profondeur des rapports d’expérience d’autres jeux ? Je l’espère 🙂
      Il me semble bien que les Supporters de la campagne ont bénéficié de Némésis exclusifs, outre les tarifs « préférentiels » sur les addons. Le GallowSkulk ou le Wraithmonger par exemple, dont on retrouve l’illustration sur le compteur de vie et pas dans la boîte de base du jeu.
      la boîte de WE lors de al campagne met également en avant ThroneWatch et Lurzian, que je n’ai pas retrouvé dans la boîte de base. Ne s’agit il pas de contenu exceptionnels à la campagne ?

      Je vais, quoi qu’il en soit, lire ton analyse du jeu afin d’en apprendre plus sur ton style et bien sur, sur cette petite perle !
      Excellente journée à toi !

      J’aime

      1. Merci pour ta réponse 🙂

        Je note le fait qu’il s’agisse de ta première chronique. Dans tous les cas je me suis abonné et je pourrai donc constater l’évolution 🙂

        Concernant Wraithmonger: il figure dans l’extension The Outer Dark, disponible en magasin, notamment chez Philibert.

        Concernant Gallowskulk: il ne s’agit pas d’une Némésis mais d’un minion. Il est exclusif à Kickstarter MAIS si tu as soutenu Aeon’s End: Legacy ou que tu fais un pledge tardif, tu peux l’ajouter à ton pledge. Donc facilement accessible.
        Concernant Throne Watch il s’agit d’une carte Némésis spécifique à Hollow Crown, Némésis figurant dans War Eternal. Lurzan est un acolyte de Hollow Crown, une carte minion spécifique de son deck acolyte, et figure donc dans War Eternal.

        Au total il existe pour l’instant quinze Némésis, toutes accessibles sur Philibert dans les 6 différentes extensions existantes actuellement 🙂

        Etant un peu l’expert Aeon’s End de board game geek avec le plus de parties loggés et un playtesteur de Legacy régulièrement en contact avec Kevin Riley, je pense que tu peux me faire confiance sur le sujet 😉

        J’aime

      2. Merci pour tes éclaircissements 🙂 je prends note.
        Je n’ai pas backé la campagne de Legacy par crainte de redondance avec WE, mais si je trouve un pledge groupé, je m’y remettrai peut être 🙂

        J’aime

      3. Nous pourrons discuter plus largement de l’apport réel de Legacy par PM sur BGG si tu le souhaites afin de ne pas polluer la section commentaires (même username pour moi).

        Bonne journée et merci pour tes réponses rapides et positives 🙂

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :