Bannissons les Morts-vivants !

Ils sont là par milliers, ils arrivent, …Hâtez-vous pour les combattre, il faut s’en défaire avant notre mort certaine, il faut les bannir !!

 

The Banishing, édité par Wizkids, vous placera dans la peau de fiers aventuriers qui devront associer leurs forces pour combattre des morts vivants toujours plus robustes et nombreux. The Banishing est un jeu de cartes coopératif , pour 3 à 5 joueurs (mais rien ne vous empêche d’y jouer à 2 ou même en solo en simulant 3 joueurs!).

 

L’ouverture de la boîte :

stuff
De nombreuses cartes et des plateaux de joueurs simples et clairs.

Quand on soulève le couvercle de The Banishing, on remarque tout de suite le style graphique très épuré. Ça passe ou ça casse ! Au moins rien ne vous distraira et vous pourrez concentrer vos efforts contre les puissances maléfiques. Côté cartes, 3 paquets : quelques cartes objets, des cartes de monstres d’un niveau 1 à 5, du zombi à Dracula, et enfin des cartes symboles, encore et encore ! En effet, il s’agit d’un jeu d’association de symboles et de couleurs. On y retrouve trois couleurs (rouge, bleu et vert) et trois symboles (carré, triangle, rond). Enfin, vous retrouverez des plateaux d’aventuriers avec des compétences propres à chacun, pour endosser différents rôle tel qu’une Brute, un voleur, un barde, une enchanteresse, ….

 

Et le Gameplay ?

plateau
Le plateau joueur de la sorcière avec ses pouvoirs asymétriques et sa main de cartes runes.

Dans the Banishing, le but du jeu est de bannir (retirer) du jeu 10 cartes avant la fin du troisième round ou avant qu’un joueur ne meurt ! On gagne ou on perd ensemble ! Chaque joueur endosse un rôle, prend le plateau aventurier correspondant et reçoit au hasard 3 cartes symboles qui constituent sa main de départ. On forme la pioche avec les cartes de symboles restantes, les cartes objets et les monstres de niveau 1 à 3. On place 9 cartes en carré au centre de la table, face visible. Et en avant !

jeu
Une partie à 3 joueurs, prêts à en découdre avec les forces du mal !

A son tour, chaque joueur prend une ligne ou une rangée du carré. Les cartes symboles sont ajoutées à sa main, dans une limite de 8 cartes, et les cartes monstres sont autant de dégât reçus suivant le niveau du monstre (un monstre de niveau un fait un dégât, de niveau deux … deux dégâts ! et ainsi de suite). On replace immédiatement de nouvelles cartes face visible. Ensuite, en associant 3 cartes de même couleur ou 3 cartes de même couleur et de même symbole, on réalise l’action associée présente sur sa cartes (chaque joueur à des actions différentes : se soigner, échanger des cartes avec la défausse, retirer des cartes du carré, échanger des cartes, … et bannir des cartes!). Et ainsi de suite, jusqu’à la fin de la pile de pioche qui marque la fin du tour. On recommence ensuite en ajoutant les cartes de monstres de niveau supérieur, jusqu’à la fin du troisième tour. Chaque aventurier a un seuil de dégâts à ne pas dépasser sinon c’est la mort et la défaite! A la moitié de votre vie, vous retournez votre carte et ne pourrez plus utiliser vos compétences … jusqu’à être soigné ! Bien sûr, l’action la plus difficile à réaliser est le bannissement d’une carte car elle est réalisable uniquement avec 3 cartes bleues de même symbole, couleur la moins présente dans la partie ….

 

Au final, pour moi ou pas pour moi ?

 

The Banishing est un réel jeu coopératif. Il faudra  se concerter pour savoir quelles cartes prendre, qui prendra les dégâts (vous en prendrez forcement et ça peut aller TRÈS vite!!), comment s’organiser, s’entre-aider ! Simple sur le papier, il n’en sera rien en partie ! The Banishing offre un réel plaisir de jeu, d’échange et de bonne ambiance, avec des parties courtes, ce qui donne un goût de reviens-y ! Après une première défaite, vous aurez envie d’y retourner pour vaincre cette fois-ci ! Le coté épuré du jeu plaira ou non, un point qui risque de diviser les joueurs !

 


Philibert
Retrouvez ce jeu chez Philibert

2 commentaires sur “Bannissons les Morts-vivants !

Ajouter un commentaire

  1. Tu as raison jeu très épuré . J’aime les beaux jeu immersifs et beaucoup moins ce qui est abstrait et figuratif .la c’est pleinement le cas et cela ne m’encourage pax à aller plus loin,même si l’imagination pourrait prendre le relai .c’est comme un Bd en noir et blanc avec un dessin symbolique.
    On s’en fout un peu, mais pour moi c’est non !! Et puis encore et encore des zombies…

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :